• Qui sommes nous ?
  • /
  • Historique

    Tout a commencé par des rencontres…

     

    Rencontre avec un prêtre rwandais :Jean-Baptiste Kanyamahanga

    Jean-Baptiste Kanyamahanga a séjourné de 2005 à 2010  à Phalempin, commune de l’agglomération lilloise. Venu en France dans le cadre d’études complémentaires, il participe à la vie de la paroisse.

     

    Il témoigne de l’histoire lourde du Rwanda, notamment du génocide de 1994 qui a valu près d’un million de morts en cents jours. Il nous dresse des portraits d’hommes et de femmes brisés, traumatisés mais dignes malgré des plaies toujours béantes et des cicatrices encore à vif.

    Il nous sensibilise sur les besoins cruciaux de son pays en pleine reconstruction, matériellement et psychologiquement. Les secteurs les plus touchés : l’éducation, la santé et l’économie.

     

    R encontre avec les rwandais à l’occasion d’un premier séjour au pays des mille collines :

    Une grande aventure, riche en découvertes et relations humaines.

    En mai 2010, un séjour chez l’habitant permet de vivre leur quotidien, de mieux comprendre les réalités du terrain et d’observer les besoins les plus urgents…

    Très vite, l’attention se tourne vers les enfants et les jeunes en âge scolaire en général qui représentent près de la moitié de la population et qui rencontrent de gros problèmes de scolarisation.

        

    P1050435     IMG_0393   aa (403)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    R encontre de Sœur Marie-Grâce M., de la congrégation des Benebikira :

    Directrice de l’école maternelle et primaire Saint Joseph de Nyanza en 2010, elle nous accueille très chaleureusement et permet d’observer les pratiques scolaires de l’éducation dans leur contexte.

    L’offre scolaire, malgré une volonté et des améliorations certaines, demeure grandement insuffisante en termes d’infrastructures, de matériels et d’enseignants qualifiés pour permettre à tous, une éducation de qualité, et notamment en milieu rural. Il n’existe encore que très peu d’écoles maternelles et professionnelles. Une minorité a la chance de poursuivre des études secondaires…

    Sr Marie Grâce nous accueille  Classe maternelle école St Joseph Nyanza - 05.2010

    L’impulsion est ainsi donnée pour agir pour eux et avec eux…


    Chaque enfant qui devient un homme a le droit d'être instruit.

    Odette Vercruysse


     

    En juin 2010, de retour du Rwanda et préoccupés par l’avenir de ces enfants, nous décidons de créer l’Association dans le but de mener à bien un projet éducatif :

    « Offrir aux enfants l’accès à la scolarité dès le plus jeune âge et dans de meilleures conditions car chaque enfant est irremplaçable et porte en lui l’avenir de l’humanité ».

    L’Association se dénomme « Les Ptits Lous du Rwanda-Girubuntu ».
    « Girubuntu » mot rwandais signifiant la générosité dans le respect de la dignité.

     Un premier projet de construction et gérance d’une école maternelle de 3 classes et annexes est envisagé dans le village de Kibilizi, au sud du Rwanda, un terrain étant attribué par l’évêché.
    Faute de partenaire fiable sur place, ce projet est abandonné à l’issue du troisième voyage sur le terrain en juillet 2012.

     

    Rencontre avec Sœur Thierry Dominique, supérieure générale de la Congrégation des Benebikira (filles de la Vierge)  

    L’expérience et la compétence de cette congrégation sont reconnues dans l’éducation rwandaise.

    Elle nous écoute et nous encourage dans notre entreprise. Elle nous fait visiter de nombreuses écoles.

    Très vite un terrain de confiance et de complicité est instauré. Nous avons les mêmes valeurs, le même état d’esprit, un même objectif.

     

    Rwanda  2012 798  IMG_8761 Sr Augusta et Sr Félicité

     

    Nous envisageons alors un partenariat avec la congrégation des Benebikira pour répondre à leurs besoins ponctuels en les accompagnant dans leurs missions d’éducation.

    La première étant d’augmenter la capacité d’accueil à l’école maternelle et primaire St Joseph de Nyanza pour répondre à la forte demande de scolarisation …

    Il est des rencontres qui font germer des projets…